Manger le cannibale

Si je me sers de mon imagination

Pour faire une prédiction, aussi juste s’avèrera-t-elle

Tient-elle du génie ou de la folie?

Est-elle un avertissement, même aux plus prévoyants

Ou rien d’autre que de la pure fiction?

Comment on se sent

De ne plus être le dernier maillon de la chaîne alimentaire?

Espèce de démon

Tu n’appartiens désormais qu’à notre imaginaire

Nous sommes les bons

Toi le cannibale, toi le méchant

Nous sommes tolérants

Pour ça nous voulons te voir être exécuté

Nous applaudirons de ces mêmes mains que tu as coupées

Un œil pour une dent, voilà notre sens de la justice

Toi le voleur, toi le méchant

Nous te regarderons souffrir et mourir et nous nous régalerons

Une prédiction, aussi juste soit-elle

N’est-elle rien d’autre qu’une folie imaginée par un génie?

Si je me sers de mon imagination

J’écris de la fiction

Parce que le mal n’existe pas chez moi

Je ne possède même pas de miroir

Je ne veux pas me voir

À m’endurer jour et nuit j’en ai assez

Mais toi, nous t’avons bien regardé

Espèce de démon

Tu n’appartiens désormais qu’à notre imaginaire

Nous sommes les bons

Toi le cannibale, toi le méchant

Nous sommes tolérants

Pour ça nous voulons te voir être exécuté

Nous applaudirons de ces mêmes mains que tu as coupées

Un œil pour une dent, voilà notre sens de la justice

Toi le voleur, toi le méchant

Nous te regarderons souffrir et mourir et nous nous régalerons

Cannibale, nous te jugerons et te mangerons

Cannibale, nous te jugerons et te mangerons

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s